Petite polémique autour des activités de vie pratique...

Publié le par cerisebio

Suite à la discussion suivante sur Magic Maman, je voulais revenir sur un point de la méthode Montessori à laquelle je n'adhère pas complètement : les activités de vie pratique.

Pour moi certaines activités n'ont pas lieu d'être en tant que telle si l'enfant est vraiment intégré à la vie quotidienne de la famille. Est ce qu'il ne vaut pas mieux lui apprendre à lacer ses chaussures que de lui donner un cadre de laçage ? Est ce qu'il n'est pas plus gratifiant pour l'enfant de se servir de l'eau tout seul à table que de faire des versés ?



Vous pouvez lire tout le débat avec les explications passionnantes de Princesse Petit Pois ;-) Probablement que je ne suis pas encore allée assez loin dans la méthode pour voir tout l'intérêt de ces activités par rapport à la vie quotidienne, mais au fond ma fille apprend assez bien toute seule, simplement au contact de l'environnement que j'essaye de lui mettre en place.

Une réflexion qui me vient aussi, c'est que la méthode Montessori a été créé pour être appliquée à un groupe d'enfant à une époque où il ne leur était pas donné un accès aux objets du quotidien comme aujourd'hui. Maria Montessori a commencé la mise en place de sa méthode à l'entre-deux guerres et à l'époque rien n'était fait pour les enfants, rien n'était à leur taille. Est ce que finalement mettre notre quotidien à leur portée ne suffit pas

Publié dans Vie pratique

Commenter cet article

Laura 17/08/2015 13:09

C'est une bonne éducation d'apprendre son enfant au sein de la vie quotidienne.

sébastien PAGANI 15/11/2012 02:25



camille 18/04/2010 11:26



Bonjour,


Ayant étudié la pédagogie de Montessori dans le cadre de ma formation, je voudrais apporter quelques précisions : tout d'abord, Montessori a élaboré sa pédagogie en travaillant dans des "classes"
ce qui fait qu'il n'y a pas toute l'approche de servir à table,.... Ensuite, comme certains l'ont déjà dit, pour les lacets par exemple il est plus facile de lacer en ayant le matériel en face de
soi. Je pense aussi que cela correspond au besoin de manipuler de l'enfant : mettre le cadre à l'endroit, à l'envers,.... ce qui n'est pas possible avec des habits que l'on porte.


Une dernière chose aussi : Montessori insiste bien sur le fait que l'enfant doit avoir le choix de répéter le geste autant qu'il en a besoin. Quand il sent qu'il le connaît, il va s'arr'eter tout
seul. Ce n'est pas forcément possible de le faire lors d'un repas ou lorsqu'on va partir quelque part. Si votre enfant ne veut plus faire des versés, c'est qu'il n'en a plus besoin, ou qu'il faut
passer à quelque chose d'un peu plus difficile. Il va peut être aussi en refaire quelques temps plus tard...



adeline 26/01/2010 18:35


Je suis tout à fait d'accord d'ailleurs mes bidis sont très libre d'expérimenter et parfois je me rend compte qu'ils on acquis une nouvelle capacité sans le s y avoir particulièrement aider (si ce
n'est n'est de les laisser libre) ni donner de matériel ou organiser une activité spécifiques.

A+
Adeline


Madame Pouët 02/12/2009 08:14


Bonjour, j'ai bien réfléchi apèrs avoir lu cet article. Je débute en pédagogie Montessori, alors mon avis ne vaudra pas celui d'un pro. Mais pour moi les cadres ont l'intérêt de faciliter
l'apprentissage parce que boutonner, fermer un zip ou un bouton pression sur soi, avec le regard en contre plongé, c'est quand même bcp moi facile que lorsque c'est en face de soi, à hauteur de
regard. Sinon pour le reste, je suis d'accord avec toi !